Ces grandes victoires de bénéficiaires dont sont fiers les managers FXB

Publié le 17 octobre 2021

Série : Du Burundi au Myanmar : les managers FXB témoignent
Épisode 1 : Ces grandes victoires de bénéficiaires dont sont fiers les managers FXB

Ils sont sur le terrain, au plus près des bénéficiaires, chargés de les aider à sortir de la misère et de la pauvreté qui constituaient leur lot quotidien et de les accompagner sur la voie d’une vie digne ; une vie dont ils seront fiers eux-mêmes, et au travers des yeux de leurs proches et de leurs enfants.

Ces hommes et femmes missionnés par l’association FXB aident, depuis 1989, des millions de personnes en situation d’extrême pauvreté à en sortir. Dans une série de plusieurs articles diffusés sur notre site et nos réseaux sociaux, ils se dévoilent. Un moyen de mettre à l’honneur quelques uns des 400 managers FXB qui, chaque jour, remettent un peu d’espoir dans l’existence de celles et ceux qui, hier, avaient si peu.

 

Du Burundi à la Mongolie en passant par l’Afrique du Sud, le constat est unanime parmi les managers FXB : chacune des personnes sélectionnées dans un programme FXB se donne corps et âme pour sortir de l’extrême pauvreté et prendre en main sa vie avec dignité.

Amélioration des conditions de vie et de santé, constitution de trois repas équilibrés par jour, construction de maisons et labeur agricole ou commerciale en vue de générer des revenus réguliers, les progrès réalisés depuis 30 ans par les bénéficiaires à travers le monde sont spectaculaires. Aujourd’hui, ils nous racontent certaines des plus belles réalisations et des plus grandes victoires de leurs bénéficiaires, ces succès qui les rendent si fiers de travailler, au quotidien, pour FXB au service des populations les plus vulnérables.

Vivre avec le VIH, un combat quotidien

FXB Mongolia

En Afrique, principalement au Burundi, au Rwanda et en Afrique du Sud, mais aussi en Asie, les équipes de FXB accompagnent les bénéficiaires dans leur lutte contre le Sida. Dès leur entrée dans le programme VillageFXB, les bénéficiaires passent, de façon volontaire, plusieurs tests de santé, y compris un test sérologique permettant de détecter leur statut VIH.

La plupart des personnes qui s’avèrent séropositives ignore leur maladie : « Dans ce contexte, ma plus grande fierté réside dans les milliers de vies sauvées. Des femmes allaitant leur bébé ignorent souvent l’existence même du virus, alors qu’elles en sont atteintes et, évidemment, le leur transmettent », confie Gisèle Ndereyimana, directrice de FXB Burundi.

Des sessions de formation sur la sexualité, les maladies sexuellement transmissibles et le VIH sont menées par les managers FXB afin de sensibiliser les bénéficiaires à ces questions essentielles. Gisèle Ndereyimana poursuit : « Après leur test, j’accompagne ces femmes et leurs enfants dans la prise de médicaments antirétroviraux, pour certains depuis 2008. Aujourd’hui, leur charge virale est indétectable

Elle précise en outre, que les enfants malades eux aussi, ont, grâce aux traitements administrés, mené leurs études jusqu’au baccalauréat : « Plusieurs ont même décroché un emploi ! »

Assurer l’avenir de ses enfants à la sueur de son front

Le modèle des VillageFXB mis en place par l’association depuis 1991 – qui ont d’ores et déjà bénéficié à plus de 100 000 personnes dans le monde entier et dont l’efficacité a été reconnue par de nombreuses études internationales – repose sur la création d’activités génératrices de revenus (AGR).

Ouverture d’un petit commerce (friperie, atelier de couture, taxis…), vente de fruits et légumes sur le marché, qu’elles soient agricoles ou commerciales, ces activités, lancées grâce à un capital de départ fourni par FXB, permettent aux familles de générer des revenus réguliers, d’économiser tous les mois et de subvenir aux besoins, y compris alimentaires, de leurs enfants.

En Mongolie, Erdenetuya Jambal, directrice des programmes FXB, se souvient de Odonchimeg, une mère célibataire de 32 ans élevant quatre enfants de 15, 13, 12, et 2 ans.

Elle fut aidée par FXB. Une rencontre qui a changé sa vie : « L’association lui a d’abord fourni de la farine de blé, de l’huile de cuisson et lui a offert un réfrigérateur afin qu’elle puisse fabriquer des pâtes artisanales. Si elle a commencé son activité à la main, elle a ensuite acheté du matériel professionnel. Aujourd’hui, elle fabrique trois sortes de pâtes artisanales savoureuses comme les beignets aux herbes, carottes et oignons ; et surtout, elle a embauché deux femmes la soutenant dans le développement de son commerce ».

Cultiver son jardin pour se nourrir trois fois par jour

FXB Burundi agriculture

FXB sensibilise également ses bénéficiaires aux bonnes pratiques nutritionnelles et à l’autonomie alimentaire en créant des jardins potagers, à travers des formations aux cultures de fruits et de légumes, des dons de semences et la construction de systèmes d’irrigation efficaces.

Au Burundi par exemple, ils y récoltent tout au long de l’année des choux, des carottes, des aubergines, des oignons blancs et rouges, des tomates, des poireaux et des poivrons, ainsi que des fruits tels que les papayes, les avocats et les mangues.

« Les enfants sont les plus vulnérables. Pourtant, ils sont souvent mal nourris. Les jardins potagers à domicile, en bande ou en cercle selon la place dont ils disposent, permettent à chacun de se nourrir trois fois par jour », précise Marie-Rose Arizeye, responsable FXB de quatre VillageFXB au Burundi.

Retrouver les bancs de l’école

FXB afrique du sud école

Puisqu’ils peuvent désormais manger à leur faim et ont suffisamment d’énergie pour suivre les enseignements, tous les enfants enrôlés dans des programmes FXB sont scolarisés. Si certaines familles ne pouvaient pas ou plus les envoyer à l’école pour diverses raisons – dans la plupart des cas, manque d’argent pour payer les frais de scolarité et acheter les uniformes -, elles retrouvent toutes, grâce à FXB, la joie de voir leur enfants s’épanouir sur les bancs de l’école.

Erdenetuya Jambal affirme que par son travail, Odonchimeg, la mère célibataire mongole, peut désormais acheter les fournitures scolaires pour ses quatre enfants sans aucune difficulté. « Elle qui avant, arborait toujours un visage triste, a retrouvé le sourire ».

Se loger dignement

La joie et le bonheur sont également rendus possibles par une bonne hygiène de vie et la possibilité d’avoir un toit au-dessus de sa tête. Au Burundi, Gisèle Ndereyimana explique : « Les bénéficiaires de FXB sont des familles vivant dans l’extrême pauvreté. Elles le sont à tous les niveaux, notamment parce qu’elles vivent dans des maisons insalubres et vétustes. Pour réhabiliter ces maisons, nous les sensibilisons à l’hygiène de l’habitat en leur fournissant des tôles pour rénover la toiture des maisons et construire des toilettes ».

Les bénéficiaires FXB au Burundi sont particulièrement bien placés pour témoigner de l’aide de FXB en matière de logement. En effet, suite aux inondations dévastatrices survenues dans la province de Bujumbura Rural en 2018, une cinquantaine de maisons détruites furent réhabilitées avec des matériaux sûrs et durables.

Gisèle Ndereyimana conclut : « Je suis fière de toutes ces femmes, veuves pour certaines, qui vivaient dans l’extrême pauvreté et étaient rejetées par la société, qui sont maintenant, du fait de leurs efforts, fières d’elles-mêmes. Elles ont retrouvé une dignité et n’ont pas peur d’exprimer ce qu’elles ressentent. Je me souviens d’une femme qui, un jour me disait : “Laissez-moi pleurer car ce sont des larmes de joie. Il y a longtemps que je n’étais plus en mesure de verser une seule larme, même quand je perdais un membre de ma famille”. »

Ces histoires de vie vous ont touchées ? Vous souhaitez vous aussi contribuer à leur rendre une vie digne ? Par votre soutien, vous permettrez à d’autres femmes, hommes et enfants du monde entier de retrouver sourire, santé et dignité en faisant un don à l’association FXB.