BURUNDI

Début de la mission 2006
Population impactée 25 000

Sortir des familles de l’extrême pauvreté

Contexte

Crise politique, sociale et économique, insécurité alimentaire extrême, épidémie de paludisme, impact négatif du changement climatique : le Burundi – pays d’Afrique où près des trois quarts de la population vit sous le seuil de pauvreté et 51% des enfants de moins de 5 ans souffrent de malnutrition chronique – est en proie à une crise humanitaire majeure. Plus de 460 000 Burundais sont déracinés, que ce soit à l’intérieur du pays ou dans les pays voisins.

FXB en action

Dix programmes de développement économique et communautaire VillageFXB ont déjà été développés dans les communes de Bujumbura Mairie et Rural, permettant ainsi à près de 7 500 adultes et enfants de sortir de l’extrême pauvreté en acquérant les compétences nécessaires pour lutter contre les aléas de la vie.

En 2014 et 2018, dans cette région où l’économie et la survie sont largement tributaires de l’agriculture, des centaines de familles ont tout perdu à la suite d’inondations dévastatrices. Grâce au soutien de la DDC (Direction du développement et de la coopération – Suisse), de la Fondation Roi Baudoin, de la Fondation Arcanum et du Service de la Solidarité Internationale du Canton de Genève, FXB Burundi a pu réparer et reconstruire maisons et latrines et permettre le redémarrage des activités agricoles de familles sinistrées.

Ainsi, notre modèle de Développement économique et communautaire VillageFXB nous permet d’apporter, en trois ans, une réponse complète aux causes fondamentales de la pauvreté en agissant simultanément sur ses facteurs prédominants. Il s’agit aussi de lutter contre les discriminations liées au genre et de d’équilibrer les relations entre hommes et femmes afin que celles-ci, plus exposées à la pauvreté, puissent accéder aux mêmes opportunités économiques et sociales.

 

 

Nos programmes en cours

Malnutrition, conditions climatiques défavorables, maladie, insalubrité des logements… les personnes les plus démunies du Burundi font face à une variété de défis complexes. N’aborder que la question des revenus serait une erreur ! Une aide partielle, ne s’attaquant qu’à une cause de la pauvreté, n’est en effet pas une solution suffisante pour la vaincre.

Notre travail au Burundi ne serait pas possible sans le soutien et la confiance de nos partenaires : la Fondation Arcanum, la Fondation Roi Baudoin, le Gouvernement de la Principauté de Monaco, Swim for Life, ainsi que de la Direction du Développement et de la Coopération Suisse (DDC) et de le Service de la Solidarité Internationale de la République et du Canton de Genève dans le cadre de son programme de reconstruction.

Témoignage

Avant notre entrée dans un programme VillageFXB, nous vivions dans une très grande précarité à Buterere. Aujourd'hui, je suis capable d’élever mes six enfants avec dignité et d’envisager l’avenir avec confiance.

Rose

Impact de la mission

Découvrez le documentaire « Chronique de Succès »

Il décrit la transition de 4 participantes à des programmes VillageFXB d’une vie d’extrême pauvreté vers une vie empreinte de dignité. En racontant comment ces femmes déterminées ont acquis leur indépendance et leur autonomie économique et sociale, ce documentaire donne un aperçu de ce qui est nécessaire d’entreprendre pour éradiquer l’extrême pauvreté.


 

  • De janvier 2012 à janvier 2014, trois évaluations externes successives ont été entreprises afin de mesurer la pérennité des résultats du programme VillageFXB de Nyakabiga, un an, deux ans et trois après la fin de ce dernier. Les résultats démontrent que 98.2% des enfants vont toujours à l’école, 93.7% des ménages mangent 2 fois par jour ou plus, 88.9% des enfants de moins de 5 ans ont un périmètre brachial normal et les familles sont en mesure d’épargner 207 000 Francs burundais par an (environ 132 dollars). De plus, l’accès aux soins de santé est maintenu sur le long terme car tous les accouchements ont été assistés par du personnel médical.

 

  • Une évaluation externe, mandatée par la Fondation Roi Baudoin en 2018, a été effectuée sur l’ensemble des programmes VillageFXB développés depuis 2006. Malgré les chocs subit par la majorité des familles après la fin du programme, la part des familles qui accèdent à 3 repas par jour est plus élevée dans les ménages bénéficiaires de FXB en comparaison avec la moyenne d’avant l’intervention et à la moyenne régionale. Le pourcentage des enfants de moins de 5 ans qui dorment sous une moustiquaire et le niveau de fréquentation scolaire sont significativement plus élevés dans les sites ayant bénéficié des programmes VillageFXB comparé à la moyenne nationale. De manière générale, il est relevé que même 9 ans après la fin d’un programme VillageFXB, les anciennes familles bénéficiaires opèrent toujours des activités génératrices de revenus et vivent globalement dans de meilleures conditions que celles d’avant le projet et qu’elles jouissent d’un statut économique proche ou supérieur à celui des ménages alentours. Les impacts des programmes terminés restent visibles au niveau de la résilience des familles, de la nutrition, de l’éducation, de la santé, de l’accès à l’eau et à l’hygiène et de la capacité à générer des revenus.

FXB a procédé au redémarrage des activités agricoles, à la réhabilitation ou à la reconstruction de latrines et de maisons – en briques semi-industrielles et respectueuses de l’environnement – pour 1 500 enfants et adultes des programmes VillageFXB qui avaient tout perdu, ou presque, lors des inondations d’avril 2018.