Protéger les enfants avec le programme USAID Turengere Abana

Début du programme 2012
Population impactée 150 000

FXB Rwanda mène un programme de protection de l’enfance à travers le projet USAID Turengere Abana.

Contexte

Le Rwanda reste très marqué par le génocide de 1994, durant lequel près d’un million de Tutsis ont été massacrés. Le Front Patriotique Rwandais, démocratiquement élu, a progressivement rétabli l’ordre, la sécurité puis le service civil et assuré la stabilité du pays.

Le Rwanda est un des rares pays à avoir été en mesure d’atteindre la plupart des objectifs du Millénaire pour le développement de l’ONU. Des progrès substantiels ont été réalisés en matière de réduction du taux de pauvreté, d’éducation ou de prévalence du VIH.

Malgré ces succès, le Rwanda est encore un pays pauvre, classé 158e sur 189 par le dernier indice de développement humain du PNUD en 2018. Il fait face à d’importants défis en termes de développement. La malnutrition chronique, le mauvais état des infrastructures, le manque d’accès à l’électricité, le développement de la petite enfance, la mortalité infantile, la qualité de l’éducation et la prévention de la violence à l’encontre des enfants nécessitent une attention soutenue.

Notre action

Le projet Turengere Abana, soutenu par USAID et implémenté, entre 2012 et 2020, par FXB Rwanda consiste à promouvoir le développement de la petite enfance et de soutenir la scolarité et la formation professionnelle de plusieurs milliers d’orphelins et d’enfants vulnérables dans les districts de Huye, Kayonza, Burera et Musanze.

Il s’agit également de former les jeunes à la santé sexuelle et reproductive et à la gestion d’un budget. Ils sont encouragés à rejoindre des groupes d’épargne pour préparer leur avenir.

Impact du programme

Entre 2014 et 2019, FXB Rwanda a favorisé l’accès de 133 000 enfants vulnérables et orphelins à l’éducation primaire, secondaire et à la formation professionnelle.

Témoignage

L’intervention de FXB nous a permis de faire face au deuil de nos parents et à la stigmatisation, ainsi que de résoudre nos problèmes sanitaires, éducatifs et nutritionnels. Quel bonheur pour nous de pouvoir nous construire un avenir.

Oliver