Albina du Boisrouvray, présidente d'honneur de FXB, promue Officier de la Légion d'honneur

Publié le 16 mars 2021

Albina du Boisrouvray, fondatrice et présidente d’honneur de l’ONG FXB international, a été élevée mardi 14 Mars au rang d’Officier de l’ordre de la Légion d’honneur, au Quai d’Orsay, à Paris. Cette reconnaissance au plus haut niveau de l’Etat français, qui est une des plus connues au monde, souligne l’ampleur de l’action humanitaire qu’Albina du Boisrouvray a menée depuis 1989.

Lors de la cérémonie, Jean-Marc Ayrault, Ministre des Affaires Étrangères et du Développement International, a remis les insignes d’Officier de la Légion d’honneur à Albina du Boisrouvray en présence de sa famille, Charlotte et Andrea Casiraghi. La fondatrice de FXB était également entourée de nombreux amis, dont notamment Bernard Kouchner et Christine Ockrent accompagnés du filleul d’Albina, Alexandre Kouchner; Yann Arthus-Bertrand; Michèle Barzach; Jean d’Ormesson; Philippe Labro; Michel Drucker; Laurent Dassault; Xavier Bertrand; Pascal Thomas; Sylvie Rocard et bien d’autres.

En 1986, à la suite d’un drame personnel, Albina du Boisrouvray s’éloigne d’une carrière de journaliste et de productrice de cinéma pour se dévouer à la cause des femmes et des enfants les plus pauvres.

Trois ans plus tard, elle crée la Fondation François-Xavier Bagnoud, du nom de son fils décédé lors d’un accident d’hélicoptère, ainsi que l’Association FXB International, dont elle est aujourd’hui Présidente Honoraire.

Depuis plus de 25 ans, elle travaille avec son équipe en faveur de la lutte contre la pauvreté. Le programme phare de l’ONG est celui du Développement Communautaire VillageFXB qui s’attaque aux facteurs prédominants de l’extrême pauvreté : la malnutrition, le manque général d’hygiène et l’insalubrité des logements, la maladie, les conditions climatiques difficiles, le déficit d’éducation et le manque de revenus. Ce programme limité dans le temps a une approche intégrée qui brise le cercle vicieux de la pauvreté, c’est-à-dire que toutes les causes de la pauvreté sont prises en compte simultanément dans une seule réponse.

« Le but est de s’attaquer aux facteurs qui créent l’extrême pauvreté, d’établir les fondations d’une vie basées sur la santé, l’éducation, la formation, l’accès à un logement décent, tout en facilitant l’accès à une activité génératrice de revenus pour retrouver autonomie et dignité. Ce n’est pas de la charité ni de la philanthropie, mais de la bonne gouvernance », explique Albina du Boisrouvray.

Plus de 17 millions d’adultes et d’enfants ont déjà bénéficié de la présence de FXB dans le monde. L’ONG développe de nombreux programmes d’éducation, de santé, de développement communautaire, et de protection. Elle est aujourd’hui présente en Afrique (Niger, Burundi, Rwanda, Ouganda, Afrique du Sud), en Amérique du Sud (Colombie) et en Asie (Inde, Chine, Mongolie), avec la même conviction inspirée par sa fondatrice : « Investir en faveur des femmes et des enfants, c’est investir dans la paix ».