FXB travaille au Rwanda depuis 1995. Ses objectifs sont de lutter contre les causes multidimensionnelles de la pauvreté et l’injustice sociale

Contexte

Le Rwanda a réalisé des progrès considérables en matière de prospérité économique et de développement humain depuis le génocide et la guerre civile de 1994. Il a été l’un des rares pays à atteindre tous les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD). La stabilité politique, une gouvernance solide, la décentralisation fiscale et administrative et la tolérance zéro à l’égard de la corruption sont parmi les facteurs clés de la croissance et du développement inclusifs du pays.

Malgré ces succès, le Rwanda est encore un pays pauvre, classé 159e sur 188 par le dernier indice de développement humain du PNUD en 2016. Il fait encore face à d’importants défis en termes de développement. La malnutrition chronique (retard de croissance), le mauvais état des infrastructures, le manque d’accès à l’électricité, le développement de la petite enfance, la mortalité infantile, la qualité de l’éducation et la prévention de la violence à l’égard des enfants nécessitent une attention soutenue.

FXB en action

FXB a démarré ses activités au Rwanda, quelques mois après la fin du génocide et de la guerre civile de 1994, en commençant par reconstruire 528 maisons pour reloger des veuves, des orphelins et des enfants vulnérabilisés par cette tragédie. Depuis, FXB a étendu ses activités au service des populations vulnérables à travers toutes les provinces du pays. Elle développe des programmes, complémentaires les uns des autres, afin de favoriser leur accès aux droits humains fondamentaux et de promouvoir la justice sociale, notamment à travers des programmes de développement communautaire VillageFXB, de nutrition, d’accès à l’eau, l’assainissement et l’hygiène, de redynamisation agricole et des programmes de développement de la petite enfance.

Près de d’un million d’adultes et enfants ont déjà bénéficié de la présence de FXB dans leurs communautés depuis 1995.

Sortir des familles de la pauvreté : Programmes de Développement Communautaire VillageFXB : 

Suivant une méthodologie pragmatique et efficace de lutte contre la pauvreté initiée par FXB en 1991, le modèle VillageFXB, l’organisation accompagne des familles vulnérables sur le chemin de l’autonomie économique aussi bien que sociale, en s’attaquant simultanément à cinq facteurs prédominants de l’extrême pauvreté :

  • Cette approche intégrée associe notamment l’accès à la sécurité alimentaire, à des services de santé adéquats et à la prévention des maladies, à l’éducation, à un logement salubre et à des installations sanitaires ainsi qu’à une source de revenus réguliers à travers la création de micro-entreprises.
  • Les activités génératrices de revenus nouvellement créées permettent progressivement aux familles d’obtenir suffisamment de revenus pour faire face à leurs besoins quotidiens et pour se libérer des autres facteurs de pauvreté.
  • En fournissant des services essentiels, FXB veille à ce que les familles s’épanouissent et que les enfants atteignent leur plein potentiel.
  • Dans le but de créer un impact durable et global et de susciter une mobilisation sociale, FXB organise parallèlement des sessions de renforcement des capacités à destination des participants au programme ainsi qu’aux communautés alentours. De nombreux sujets sont abordés comme la protection des enfants, le planning familial, la protection de l’environnement, l’hygiène, la santé, la prévention au VIH/sida, MST et autres maladies, les problèmes liés à l’alcool ou aux violences domestiques. FXB promeut l’autonomisation des femmes et l’égalité entre les sexes comme facteurs déterminants de lutte contre la pauvreté.

Impact :

FXB a déjà développé 92 programmes de Développement Communautaire VillageFXB dans les quatre provinces du pays.

  • Une évaluation externe du programme VillageFXB réalisée par le Human Sciences Research Council (Afrique du Sud) en 2007 a démontré que 86% des bénéficiaires vivent toujours au-dessus du seuil de pauvreté quatre ans après être sortis du programme. 97% exploitent toujours leur activité génératrice de revenus de départ. Leurs enfants vont à l’école régulièrement, plus longtemps et obtiennent de meilleurs résultats que leurs pairs.
  • En 2015, à l’aide d’informations récoltées au travers du système d’évaluation du programme VillageFXB, des chercheurs de l’Université de Pennsylvanie et de Harvard ont utilisé des données de baseline ainsi que celles de fin de projet afin de comparer le statut des ménages bénéficiaires avant et après l’implémentation du programme. L’étude inclut les données de 20 programmes VillageFXB effectifs entre 2009 et 2012 au Rwanda et en Ouganda, représentant plus de 1’500 foyers. Les résultats de l’évaluation concluent que les programmes VillageFXB ont induit des améliorations marquées au niveau de la sécurité économique, de la santé et du statut nutritionnel, de l’eau et assainissement, du bien-être psychosocial et de la participation scolaire.
  • Retrouvez les témoignages d’Irène et de Gaudentius, toutes les deux participantes à un programme VillageFXB
  • Découvrez le documentaire Generation Rescue qui a recueilli les témoignages de quatre femmes, dont Grace à Kigali, ancienne participante à un programme VillageFXB devenue une femme entrepreneur à succès. 

Redynamisation du secteur agricole :

Depuis 2015, FXB promeut la culture au biochar (fertilisant organique) qui est un charbon issu de la biomasse, utilisé pour capter le carbone, enrichir le sol en nutriments et réduire la consommation en eau. Cette méthode, apportée par FXB au Rwanda, permet d’augmenter les rendements entre 4% et 189%, selon les cultures et la qualité des sols. Evalué par le « Rwanda Standard Board (RSB) », les tests ont démontré que le biochar permet une nette amélioration des sols au Rwanda. 30,000 kilos ont déjà été produits et distribués grâce au soutien de la Fondation du Prince Albert II de Monaco.


Services améliorés pour les populations vulnérables

Ce projet, appelé localement Twiyubake, est un programme quinquennal financé par USAID/PEPFAR et implémenté par Global Communities et six partenaires rwandais, dont FXB. S’étendant de 2016 à 2020 dans 12 districts, son objectif est d’aider 50,0000 familles vulnérables – 250,000 enfants, jeunes et adultes – à réduire leurs vulnérabilités. Le programme utilise une approche centrée sur la famille pour renforcer la capacité des ménages à améliorer leurs conditions économiques par le biais de groupes d’épargne et de crédit internes, d’éducation financière et le développement de microentreprises. Il s’agit aussi de réduire les vulnérabilités liées à la santé par le biais d’interventions telles que le développement de la petite enfance, la nutrition, l’eau, l’hygiène et l’assainissement, l’éducation à la santé et le développement de liens entre les soins de santé et les communautés.


Renforcement des familles pour le développement de la petite enfance

Ce projet, mené en partenariat avec le Boston College dans les districts de Ngoma, Nyanza et Rubavu, vise à sensibiliser et renforcer les connaissances des parents et des personnes en charge de jeunes enfants en matière de développement de la petite enfance.

Inspirées par le « Care for Child Development Package » – mis au point par l’OMS et l’UNICEF pour guider les efforts des travailleurs de la santé et autres conseillers – les activités développées dans le cadre du programme ont été adaptées à la culture rwandaise. Sa mise en œuvre, qui s’étend de 2016 à 2020, comporte 12 modules interactifs qui abordent sur plusieurs mois des thèmes portant sur la santé, la nutrition, l’hygiène, la résolution des conflits familiaux, les violences entre partenaires, la communication au sein de la famille, l’importance du rôle et de la participation des pères dans l’éducation et la protection du bien-être de leurs enfants ainsi que des options pour lutter contre les punitions sévères.


Nutrition et WASH (Eau, Assainissement et Hygiène)

  • Le programme Turengere Abana, financé par USAID, est mis en œuvre dans le district de Nyanza de 2012 à 2020. Il permet à FXB de conduire des programmes de nutrition à destination de près de 80,000 enfants de moins de cinq ans et de 55,000 femmes enceintes et allaitantes ainsi que d’améliorer l’accès à l’eau, à l’assainissement et à l’hygiène de 50,000 ménages. FXB mène également des activités de soutien à l’éducation et au développement de la petite enfance ainsi que de réduction des risques d’infection au VIH/sida auprès de 5,000 filles adolescentes et jeunes femmes.
  • De 2017 à 2019, ce sont près de 100,000 enfants de moins de cinq ans, femmes enceintes ou allaitantes du district Huye situé dans le sud du Rwanda qui auront bénéficié du programme Kura Mwana (Grandir et s’Epanouir) destiné à améliorer les comportements nutritionnels et l’accès à l’eau, à l’assainissement et à l’hygiène.
  • Le programme Gikuriro financé par USAID et implémenté de 2016 à 2021 par Catholic Relief Services et la Coopération néerlandaise, avec comme partenaires principaux trois organisations rwandaises dont FXB, vise à améliorer les comportements et les pratiques en matière d’hygiène et d’assainissement des ménages vulnérables. Partenaire dans le district de Nyanza, FXB organise des clubs de santé dans 420 villages et forme les membres de la communauté aux bonnes pratiques en termes de WASH et à la construction de latrines et de stations de lavage des mains, selon le programme du ministère de la santé « Community Based Environmental Health Promotion Program ».