Freiner les violences basées sur le genre et protéger les femmes et les enfants des bidonvilles

Début du programme 2020
Population impactée 4 650

FXB et ses partenaires en Namibie contribuent à la promotion et la protection des droits des femmes et de l’enfant, ciblant particulièrement les violences basées sur le genre (VBG).

Contexte

Comme dans beaucoup de pays, la Namibie peine à répondre aux cas de violences contre les femmes et les enfants en raison du manque de travailleurs formés, de stratégies de réponses inappropriées ou d’une information insuffisante sur les droits humains dans les communautés, entre autres causes.

La situation des femmes et des enfants est pire dans les quartiers informels où la fourniture de services de protection des femmes et des enfants n’est pas disponibles. De nombreuses lois et initiatives promulguées au niveau national font preuve d’efficacité, mais n’atteignent pas les zones difficiles que sont ces bidonvilles. 

Les bidonvilles sont une problématique importante en Namibie. La capitale Windhoek et les villes alentours sont entourées de communautés qui migrent de régions rurales du nord et du sud du pays, en quête de meilleures opportunités d’emplois et d’accès aux services de base. Elles construisent des habitations de fortune, créant ainsi des bidonvilles aux conditions extrêmement précaires.

Notre action

Notre projet cible 4650 femmes et filles, hommes et garçons, ainsi que les responsables communautaires vivant dans les bidonvilles de Khomas, Hardap et Otjizonjupa.

Son objectif global est de promouvoir la défense des droits fondamentaux des femmes et des enfants et de veiller à ce qu’ils soient respectés. Plus spécifiquement, il s’agit de renforcer les systèmes de protection et de prévention de la violence dans les bidonvilles, de promouvoir la sécurité, notamment en ce qui concerne les violences liées au genre, de favoriser l’autonomisation des femmes et des filles et d’apporter un soutien aux victimes de violences.

Une importante composante de ce projet consiste à éduquer également les hommes et les garçons afin qu’ils deviennent des défenseurs des droits des femmes et des filles et des agents du changement dans leurs communautés.

Le projet cherche à travailler avec les structures existantes, plus particulièrement les actions et les activités proposées dans le Plan National d’Action (PNA) sur la violence basée sur le genre 2019-2023, dans trois des quatre domaines d’action du PNA : Les survivants d’abord, le filet de sécurité et les soins communautaires, et la transformation des normes de genre pour une prévention à long terme.

Union Europenne
Ce programme est co-financé par l’Union Européenne.

 

Impact du programme

LA FORCE DE NOTRE DEMARCHE : une approche proactive de sensibilisation 

  • Les communautés sont formées en matière de droits humains et plus particulièrement sur les droits des femmes et des enfants à être protégés des violences.
  • Les capacités des responsables communautaires à répondre et documenter les cas de violation des droits des femmes et des enfants sont renforcées.
  • Les femmes et enfants à risque et les victimes de violences accèdent au soutien, à la protection sociale et au renforcement économique.
  • Les hommes et les garçons s’engagent dans la protection des droits des femmes et des enfants et deviennent des agents de changement au sein de leurs communautés.

Cette page web a été créée et est mise à jour avec le support financier de l’Union Européenne. Son contenu est la seule responsabilité de FXB International et reflète pas nécessairement les opinions de l’Union Européenne

Témoignage

Ce programme propose une approche proactive de sensibilisation aux droits des femmes et des enfants, à la violence fondée sur le genre avec système de réponse adapté au contexte des bidonvilles.

Patricia Sola, Directrice de HISA Namibia