FXB travaille au Myanmar (ex Birmanie) depuis 1993. Ses objectifs sont de lutter contre les causes multidimensionnelles de la pauvreté et l’injustice sociale :

Contexte

Le Myanmar est l’un des pays les plus pauvres et les moins développés du monde et compte une population d’environ 53,6 millions d’habitants. En 2015, il se classait 145e sur 188 pays selon l’indice du développement humain du Programme des Nations Unies pour le développement (UNDP). Les élections de 2015 ont marqué une étape historique dans la transition politique et économique du pays. Le gouvernement élu démocratiquement est entré en fonction avec un mandat populaire énorme. Bien que certains secteurs aient entamé d’importantes réformes depuis la transition économique et politique de 2015, le niveau de pauvreté reste élevé, avec près de 40% de la population vivant sous le seuil de pauvreté. Les zones rurales, les régions frontalières reculées, principalement peuplées par des groupes ethniques minoritaires, ainsi que les territoires où vivent les migrants et les populations minoritaires déplacées à l’intérieur du pays sont particulièrement touchés. Une des conséquences des conflits et de la violence au Myanmar, notamment la crise des Rohingyas, est le déplacement de plus de 660,000 individus à l’intérieur du pays et à l’extérieur.

Le secteur de l’éducation est peu développé et incapable de fournir la main d’œuvre nécessaire, aussi bien au niveau de la quantité que de la qualité. Par conséquent, la majorité des personnes intégrant le marché du travail manque de qualification, affectant à la fois la productivité et la compétitivité de l’industrie et de la société toute entière par rapport au sous-emploi et à la pauvreté.

Par ailleurs, l’inégalité entre les sexes et l’exposition des femmes à la violence, au harcèlement et à la maltraitance constituent non seulement des risques critiques en matière de protection, mais également un obstacle important au développement du pays et à la consolidation de la paix. Pour que la vision d’un Myanmar moderne, développé et démocratique devienne une réalité, il est indispensable que les femmes et les filles puisse pleinement accéder à l’éducation et à la formation et à des opportunités économiques et que leurs capacités de leadership soient renforcées pour leur permettre de participer à la prise de décisions générales.

FXB en action

FXB apporte une assistance essentielle au Myanmar depuis 1993. L’organisation a ainsi développé des programmes de développement économique, d’éducation et de formation professionnelle et a organisé d’importantes campagnes de sensibilisation et de prévention contre le VIH/sida et le trafic d’êtres humains et de promotion de la santé sexuelle et reproductive. FXB a également entrepris des opérations d’urgence et de reconstruction post-Nargis et post inondations. Plus de 300’000 enfants et adultes ont bénéficié de la présente de FXB dans leurs communautés.

Programmes VillageFXB : sortir des familles de la pauvreté 

Suivant une méthodologie pragmatique et efficace de lutte contre la pauvreté initiée par FXB en 1991, le modèle VillageFXB, l’organisation accompagne des familles issues de minorités ethniques, migrantes, réfugiées ou déplacées – vivant dans le plus grand dénuement dans les Etats Mon et Kayin, sur le chemin de l’autonomie économique aussi bien que sociale, en s’attaquant simultanément à cinq facteurs prédominants de l’extrême pauvreté :

  • Cette approche intégrée associe notamment l’accès à la sécurité alimentaire, à des services de santé adéquats et à la prévention des maladies, à l’éducation, à un logement salubre et à des installations sanitaires ainsi qu’à une source de revenus réguliers à travers la création de microentreprises.
  • Les activités génératrices de revenus nouvellement créées permettent progressivement aux familles d’obtenir suffisamment de revenus pour faire face à leurs besoins quotidiens et pour se libérer des autres facteurs de pauvreté.
  • En fournissant des services essentiels, FXB veille à ce que les familles s’épanouissent et que les enfants atteignent leur plein potentiel.
  • Lutter contre la pauvreté implique aussi de participer au processus de consolidation de la paix, de lutter contre les discriminations liées au genre et de d’équilibrer les relations entre hommes et femmes pour que celles-ci, plus exposées à la pauvreté, puissent accéder aux mêmes opportunités économiques et sociales. Ainsi, FXB organise parallèlement des sessions de formation à destination des participants au programme ainsi qu’aux communautés alentours sur des sujets sensibles comme les droits des femmes et des enfants, les violences domestiques, les inégalités liées au genre, l’accès à la justice ou la consolidation de la paix.

Formation professionnelle et développement de compétences de la vie courante

Depuis 1993, FXB dispense des formations professionnelles à plus de 200 jeunes par année. Cet enseignement pratique et théorique doit leur permettre d’acquérir les compétences qui leur permettront d’accéder à un emploi décent ou de lancer leur propre microentreprise.

  • A une heure de route de Yangon, le Centre FXB de Formation Professionnelle est établi dans la zone périurbaine de Shwe Pyi Thar. Cette région est habitée par une population très pauvre, composée notamment de migrants ou de personnes déplacées suite aux conflits ethniques. Ces communautés sont aussi caractérisées par des problèmes de violences domestiques, d’inégalités de genre et à un manque d’accès à l’éducation et à la formation professionnelle. FXB y accueille en permanence une centaine d’apprenties et d’apprentis à qui différentes voies de formation – allant de 3 à 24 mois – sont proposées dans la confection, la décoration intérieure, le tissage et le travail du bois et du métal.
  • Pour aller à la rencontre de jeunes femmes vivant dans des régions reculées, n’ayant accès à aucun service de ce type, FXB a développé une voie de formation itinérante de quatre mois au métier de couturière. Chacune d’entre-elles reçoit une machine à coudre à la fin de son cursus.
  • A Ngapali, station balnéaire située dans l’Etat de Rakhine, le Centre FXB de formation en hôtellerie et tourisme durable prépare plus de 50 jeunes par année, tous issus de communautés vulnérables, aux différents métiers de l’industrie hôtelière.
    Outre les formations pratiques et théoriques, les apprenties et apprentis reçoivent tout au long de leur cursus différents enseignements destinés à renforcer leurs compétences de la vie courante et leur estime de soi, notamment : éducation non formelle, hygiène personnelle, code du travail, connaissances en matière de justice et de résolution de conflits, prévention au trafic humain et aux violences faites aux femmes, droits humains, égalité des genres, prévention du VIH/SIDA, santé sexuelle et reproductive ou protection de l’environnement.

« Femmes et Filles d’abord » – Promotion du plaidoyer et des politiques contre les violences sexospécifiques.

Ce programme, mené en partenariat avec UNFPA et en collaboration avec différents ministères et autorités au niveau national et régional, a pour objectif d’informer et de former des femmes, des filles et des adolescents issus de minorités ethniques et autres groupes vulnérables et marginalisés, notamment ceux affectés par les conflits, en matière de santé sexuelle et reproductive.

Il s’agit aussi de plaidoyer et de renforcement des capacités de formulation et de mise en œuvre de politiques et d’interventions multisectorielles, fondées sur les droits humains, pour prévenir et atténuer les effets des violences sexistes parmi les jeunes et les groupes vulnérables et marginalisés.

Ce programme est développé dans les Etats Kayin, Kachin, Mon and Rakhine.


Education de base

Chaque jour, une trentaine d’enfants des rues ou ayant abandonnés l’école faute de moyens sont accueillis dans notre Centre de Shwe Pyi Thar. Ils y reçoivent un enseignement en mathématiques, lecture et écriture ainsi que de leçons de développement des aptitudes à la vie quotidienne.


Groupes de Soutien – VIH/sida

Depuis plus de 15 ans, à raison de deux dimanches par mois, FXB anime des groupes de soutien psychosocial pour des familles affectées par le VIH/sida de Yangon et sa périphérie.


FXB Showroom Yangon – Activités génératrices de revenus

Ce Showroom, situé au cœur de Yangon, propose à une clientèle aussi bien locale qu’à des expatriés, des hôtels, des entreprises ou des touristes de passage une collection variée de meubles, lampes, tissus, tapis, rideaux, vêtements et jouets. Ces articles de très grande qualité sont réalisés par une 40ène de personnes qui ont effectué leur formation en textile, tissage, bois ou métal dans notre centre de formation professionnelle de Shwe Pyi Thar ou à travers l’une de nos formations itinérantes.

Les bénéfices réalisés servent bien entendu à rémunérer ces 40 personnes et à acheter les matières premières, mais aussi à assurer une petite allocation aux apprentis des différents sites où FXB entreprend ses programmes de formation professionnelle.

Le FXB Showroom est répertorié et conseillé dans de nombreux guides touristiques, dont :
https://www.tripadvisor.com/Attraction_Review-g294191-d10491202-Reviews-FXB_Showroom-Yangon_Rangoon_Yangon_Region.html
https://www.lonelyplanet.com/myanmar-burma/yangon/shopping/fxb-showroom/a/poi-sho/1369439/357104
https://dustinmain.com/home/a-guide-to-social-enterprise-for-travelers-in-myanmar
https://www.petitfute.com/v52462-yangon/c1168-shopping-mode-cadeaux/c1176-cadeaux/1441925-fxb-showroom.html

IMG_1590

 

 

 

Adresse du showroom:
No.294/3, Shwe Gon Daing Road.
Middle Shwe Gon Daing Ward. Bahan Township.
Yangon. Myanmar – Tel: +95 9 73016552


Développement social et renforcement des capacités par le théâtre

Ce projet alliant développement et théâtre forum (théâtre participatif ayant pour but d’informer et de sensibiliser la population) est le premier programme de développement social élaboré par FXB Myanmar en collaboration avec le British Council en 2011. L’objectif principal est d’aider la population à prendre conscience des différents enjeux sociaux relatifs à la santé, au VIH/SIDA, au trafic d’êtres humains, aux violences domestiques, à l’égalité des sexes, à la violence sexuelle chez les jeunes ou encore à la justice et ainsi de favoriser la mise en place de diverses solutions aux problèmes sociaux, familiaux, juridiques ou de santé auxquels la population est confrontée.

Au sein des communautés confrontées aux problèmes susmentionnés, ce programme ludo-éducatif, basé sur des techniques de développement appartenant à l’ordre du théâtre, s’est révélé être un moyen de communication d’une efficacité remarquable. En présentant de courtes pièces traitant des problèmes et situations concrètes recensés préalablement dans la communauté où la troupe va se produire, les artistes encouragent le public à intervenir activement à des moments clés où il pense pouvoir dire ou faire quelque chose qui infléchirait le cours des événements. Le but est de créer un terrain favorable où les spectateurs peuvent exprimer librement des opinions sur leur situation réelle et déterminer ensemble la meilleure solution possible.

Au fil du temps, le projet s’est construit une solide réputation au Myanmar. Il permet à plusieurs milliers de personnes chaque année de s’engager dans des discussions critiques sur plus de trente questions sociales.

Ce programme ludo-éducatif est utilisé pour diverses activités de développement social et renforcement des capacités, notamment :

  • FXB, partenaire de My Justice dans la région de Yangon et dans l’Etat Mon, concentre son travail sur les communautés pauvres, vulnérables et marginalisées, incluant les groupes ethniques minoritaires. L’objectif de My Justice est de doter la population du Myanmar de connaissances, de confiance et d’opportunités afin qu’elle puisse résoudre les conflits de manière juste et équitable. Près d’un demi-siècle de régime militaire a, en effet, porté gravement atteinte aux institutions et aux réseaux indispensables à la promotion de l’état de droit et à son application uniforme, fondée sur les droits. De ce fait, le pays ne dispose actuellement pas d’un appareil judiciaire capable de rendre la justice à la population. Les pauvres et les marginalisés sont particulièrement touchés par le fossé qui existe entre leurs besoins en justice et leur accès au système de justice officiel. FXB et sa troupe Arts for All utilisent la technique du théâtre forum pour sensibiliser les communautés à leurs droits et à des questions clés de la justice sociale, telles que les droits des femmes et des enfants, la violence domestique, le trafic humain, les violences faites aux femmes ou les conséquences d’abus de drogue ou d’alcool. Les communautés sont aussi orientées sur des organisations locales qui mettent des compétences juridiques à disposition de ceux qui en ont besoin.
  • Une troupe de Arts for All a été spécialement formée à la prévention des accidents et intervient dans des écoles et des communautés pour sensibiliser les enfants, cyclistes, passagers et conducteurs de véhicules à moteur à deux ou trois roues, les conducteurs de bus, automobilistes et communautés sur les dangers liés à la route et les comportements adéquats à adopter. La circulation routière connaît, en effet, un développement sans précédent, concomitant à la démocratisation et à la libéralisation de son économie. Malheureusement, les routes du Myanmar sont parmi les plus dangereuses d’Asie du Sud-Est, tuant 12 personnes par jour. FXB a démarré ainsi en 2017 un projet destiné à améliorer la visibilité et la sécurité des personnes les plus exposées aux dangers de la route. Ce projet est implanté dans 11 régions différentes du pays et ce sont près de 600’000 personnes qui seront ainsi sensibilisées d’ici à 2020. Du matériel réfléchissant est également distribué lors de ces sessions.

 

Burundi – Burkina Faso – Chine – Colombie – Inde – Mongolie – Myanmar – Niger – Namibie – Rwanda – Afrique du Sud – Ouganda