Accéder à l'éducation et à la formation professionnelle à travers les programmes VillageFXB

Début du programme 1991
Population impactée 105 000

L’accès à l’éducation et à la formation est l’un des 5 piliers de notre modèle de réduction de la pauvreté VillageFXB.

Ces programmes sont en cours au Burundi, en Namibie, au Rwanda, en Mongolie et au Myanmar.

Contexte

Plus de 265 millions d’enfants ne sont actuellement pas scolarisés et 22% d’entre eux sont en âge de fréquenter l’école primaire. Dans la dernière décennie, des progrès majeurs ont été accomplis dans l’amélioration de l’accès à l’éducation à tous les niveaux et à l’accroissement des taux de scolarisation à tous les niveaux dans les écoles, en particulier pour les filles. Les savoirs de base ont progressé de façon spectaculaire, mais il convient de redoubler d’efforts pour avancer encore plus vite sur la voie de la réalisation des objectifs dans le domaine de l’éducation universelle. Ainsi, le monde est parvenu à réaliser l’égalité entre filles et garçons dans l’enseignement primaire, mais peu de pays ont atteint cette cible à tous les niveaux de l’éducation.

Les raisons du manque d’éducation de qualité sont dues au manque d’enseignants correctement formés, aux mauvaises conditions scolaires et aux problèmes d’équité liés aux opportunités offertes aux enfants ruraux.

Obtenir une éducation de qualité est le fondement pour améliorer la vie des gens et le développement durable.

Outre l’amélioration de leur qualité de vie, l’accès à une éducation inclusive et équitable peut aider à doter les populations locales des outils nécessaires pour développer des solutions innovantes aux plus grands problèmes du monde.

Selon les Nations Unies, garantir l’égalité d’accès des femmes et des filles à l’éducation, aux soins de santé, à un travail décent et à la représentation dans les processus de prise de décisions politiques et économiques nourrira l’instauration d’économies durables et sera bénéfique aux sociétés et à l’ensemble de l’humanité.

Notre action

Les Droits de l’Enfant sont au cœur de nos actions.

Chacun de nos programmes se veut une réponse à la mise en pratique – dans le quotidien des enfants – de leurs droits tels qu’ils ont été définis par la Convention relative aux droits de l’enfant, adoptée par l’Assemblée générale des Nations Unies le 20 novembre 1989, notamment l’article 28 qui stipule que chaque enfant a droit à l’éducation et à des possibilités d’apprentissage de qualité. À travers ses programmes liés à l’Éducation, FXB contribue par ailleurs à la réalisation des Objectifs 4 et 5 des Objectifs de développement durable.

Dans chaque programme VillageFXB que nous menons, nous nous assurons que tous les enfants soient scolarisés et que ceux qui avaient décroché du système scolaire, pour différentes raisons économiques ou culturelles, reprennent le chemin de l’école. Les adolescents et jeunes adultes sont eux encouragés à suivre une formation professionnelle. Ces programmes sont en cours au Burundi, en Namibie, au Rwanda, en Mongolie et au Myanmar.

Outre le matériel nécessaire, les familles reçoivent un soutien financier dégressif pour s’acquitter des frais liés à la scolarité et aux formations techniques et professionnelles. Une collaboration étroite est mise en place avec les écoles, les professeurs et les parents pour s’assurer de la régularité de fréquentation des élèves et de leurs bons résultats scolaires. Parfois, de mauvais résultats à l’école peuvent aussi être synonymes de malnutrition, maladie ou de maltraitance.

En savoir plus sur notre modèle de réduction de la pauvreté VillageFXB.

Impact du programme

200 programmes de développement économique et communautaire VillageFXB ont été développés, permettant ainsi à plus de 105 000 personnes de sortir de l’extrême pauvreté.

4 ans après la fin du programme, environ 86 % des familles demeurent socialement et économiquement indépendantes. Leurs enfants vont à l’école régulièrement, plus longtemps et obtiennent de meilleurs résultats que leurs pairs.

Témoignage

Le programme VillageFXB m’a aidée à sortir de la misère. Mes six enfants vont à l’école régulièrement et je rêve pour eux d’études universitaires

Rose