FXB travaille en Ouganda depuis 1990. Son objectif est de sortir des familles de la pauvreté.

Contexte

L’Ouganda fait face à des défis majeurs en matière de développement. Ceux-ci sont susceptibles d’affecter les avancées économiques réalisées dans le pays au cours des deux dernières décennies. Selon les données d’ONUSIDA, on déplore 360 nouvelles infections au VIH par semaine chez les adolescentes et les jeunes femmes âgées de 15 à 24 ans. Le taux de fécondité très élevé constitue également un défi de taille car il affecte à terme le nombre croissant de jeunes au chômage. Cette jeune population dépendante impacte tous les aspects du développement socio-économique et politique du pays. Par ailleurs, alors que le gouvernement tente de répondre aux standards internationaux dans le domaine de l’accueil aux réfugiés, l’afflux de ces derniers tend à fragiliser la population actuelle en termes de propagation de maladies ou de distorsions économiques. 

FXB en action

A Iganga, FXB accompagne 800 personnes en situation d’extrême pauvreté vers l’autonomie économique et sociale en améliorant simultanément différents aspects de leur vie. Cette approche de développement intégré associe notamment la nutrition, la santé, l’éducation et la salubrité des logements afin de répondre aux besoins immédiats des participants, tout en renforçant leurs capacités à générer des revenus pour qu’ils deviennent économiquement indépendants.
Suivant une méthodologie pragmatique et efficace de lutte contre la pauvreté initiée par FXB en 1991, le modèle VillageFXB, l’organisation accompagne des familles vulnérables sur le chemin de l’autonomie économique aussi bien que sociale, en s’attaquant simultanément à cinq facteurs prédominants de l’extrême pauvreté :

  • Cette approche intégrée associe notamment l’accès à la sécurité alimentaire, à des services de santé adéquats et à la prévention des maladies, à l’éducation, à un logement salubre et à des installations sanitaires ainsi qu’à une source de revenus réguliers à travers la création de micro-entreprises.
  • Les activités génératrices de revenus nouvellement créées permettent progressivement aux familles d’obtenir suffisamment de revenus pour faire face à leurs besoins quotidiens et pour se libérer des autres facteurs de pauvreté.
  • En fournissant des services essentiels, FXB veille à ce que les familles s’épanouissent et que les enfants atteignent leur plein potentiel.
  • Dans le but de créer un impact durable et global et de susciter une mobilisation sociale, FXB organise parallèlement des sessions de renforcement des capacités à destination des participants au programme ainsi qu’aux communautés alentours. De nombreux sujets sont abordés comme la protection des enfants, le planning familial, la protection de l’environnement, l’hygiène, la santé, la prévention au VIH/sida, MST et autres maladies, les problèmes liés à l’alcool ou aux violences domestiques. FXB promeut l’autonomisation des femmes et l’égalité entre les sexes comme facteurs déterminants de lutte contre la pauvreté.

Impact

  • Une évaluation externe du programme VillageFXB réalisée par le Human Sciences Research Council (Afrique du Sud) en 2007 a démontré que 86% des bénéficiaires vivent toujours au-dessus du seuil de pauvreté quatre ans après être sortis du programme. 97% exploitent toujours leur activité génératrice de revenus de départ. Leurs enfants vont à l’école régulièrement, plus longtemps et obtiennent de meilleurs résultats que leurs pairs.

  • En 2014, une évaluation externe du programmeVillageFXB en Ouganda menée par l’Oxford Poverty & Human development Initiative a mis en évidence le fait que les anciens bénéficiaires sont multidimensionnellement moins pauvres que leurs pairs, même trois ans après la fin du programme. Les dimensions dans lesquelles les anciens bénéficiaires FXB sont mieux lotis sont le logement et la propriété foncière, l’épargne, l’accès à la vaccination des enfants, à la diversité alimentaire et à des sources d’eau améliorées.

  • En 2015, à l’aide d’informations récoltées au travers du système d’évaluation du programme VillageFXB, des chercheurs de l’Université de Pennsylvanie et de Harvard ont utilisé des données de baseline ainsi que celles de fin de projet afin de comparer le statut des ménages bénéficiaires avant et après l’implémentation du programme. L’étude inclut les données de 20 programmes VillageFXB effectifs entre 2009 et 2012 au Rwanda et en Ouganda, représentant plus de 1’500 foyers. Les résultats de l’évaluation concluent que les programmes VillageFXB ont induit des améliorations marquées au niveau de la sécurité économique, de la santé et du statut nutritionnel, de l’eau et assainissement, du bien-être psychosocial et de la participation scolaire.

Programme d’accès à l’eau potable

En partenariat avec P&G, FXB fournit des centaines de milliers de litres d’eau potable à des centres de santé, des écoles et des familles vulnérables.