FXB construit ou remet en état des puits endommagés au Niger depuis 2001

Contexte

Le Niger est l’un des pays les plus pauvres au monde, placé au dernier rang sur l’ »Indice de Développement Humain » (PNUD). Pays enclavé en zone subsaharienne, son économie dépend des cultures, du bétail et l’uranium. Ces dernières années, les cycles de sécheresse et de désertification ont provoqué des crises alimentaires majeures.

Le manque d’eau et la raréfaction de la végétation engendrent aussi des déplacements de plus en plus importants des populations nomades; les bergers ne pouvant plus compter sur les lacs, souvent asséchés, pour faire boire leurs troupeaux. La pénurie en eau augmente ainsi la dépendance des populations aux puits.

FXB en action

Depuis 2001, à l’initiative d’Agathe Bagnoud, marraine de François-Xavier, FXB construit ou remet en état des puits endommagés avec et pour la population Touareg, un groupe ethnique minoritaire.

Certains puits ne peuvent en effet plus être utilisés car leur structure en bois est détériorée ou pourrie et ils sont de surcroît trop peu profonds. Les points d’entrée sont ainsi reconstruits en ciment afin de renforcer la protection et la circulation de l’eau à l’intérieur. Ces puits améliorent considérablement les conditions de vie des populations des zones reculées et arides du nord du pays.

18 puits ont déjà été creusés, permettant à plus de 18,000 personnes d’avoir un accès à l’eau. D’autres forages sont en cours.