Le Centre FXB à l'Université de Harvard cité dans le New York Times

Publié le 22 avril 2021

Le Centre FXB pour la Santé et les Droits de l’Homme à l’Université de Harvard a été cité dans un article du New York Times sur l’impact de la pandémie de Covid-19 sur les minorités ethniques aux États-Unis.

Dans un article de son comité éditorial paru le 11 avril et intitulé How to Save Black and Hispanic Lives in a Pandemic, le New York Times a cité le Centre FXB pour la Santé et les Droits de l’Homme de l’Université de Harvard ainsi que sa directrice, le Docteur Mary Bassett, afin de souligner l’impact de la pandémie de Covid-19 sur les minorités noires et hispaniques aux États-Unis.

Dans le monde entier, la crise sanitaire, tout comme ses conséquences sociales et économiques, touche en premier lieu les populations et les communautés les plus vulnérables et met en lumière les inégalités, notamment en termes d’accès aux soins, d’opportunités économiques et de sécurité alimentaire, au sein de nos sociétés.

Aux États-Unis, les communautés noires et hispaniques apparaissent particulièrement vulnérables à la crise actuelle, et sous sur-représentées parmi les statistiques de nouveaux cas d’infection et de décès liés au Covid-19.

La Chaire FXB pour la Santé et les Droits de l’Homme à l’Ecole de Santé Publique de l’Université de Harvard a été créée en 1992, suivi l’année suivante par le lancement du Centre FXB. Fondé sur les travaux pionniers de Jonathan Mann, qui fut son premier directeur, le Centre FXB à l’Université de Harvard met en lumière le lien indissociable entre droits fondamentaux, justice sociale et accès aux soins, et oeuvre pour mettre la santé au coeur de tout dispositif de développement, de lutte contre la pauvreté et d’aide aux populations vulnérables et marginalisées.

Vous pouvez lire l’intégralité de l’article sur le site du New York Times.