7 mai 2013

Une initiative de FXB International

La Journée Mondiale des Orphelins du SIDA a été créée en 2002 par Albina du Boisrouvray, Présidente Fondatrice de FXB, pour attirer l’attention sur la détresse des millions d’orphelins du sida et d’enfants affectés par la pandémie.

Chaque année, 3,6 millions d’enfants dans le monde deviennent orphelins à cause du sida. Aujourd’hui,13,2 millions de jeunes sont orphelins du sida. Près de 80% d’entre eux vivent en Afrique.

Il est urgent que 10% des fonds alloués à la lutte contre le sida soient consacrés aux orphelins et aux enfants vulnérables affectés par la pandémie. L’impact du sida sur les enfants est un défi humanitaire, économique, social et sécuritaire majeur à relever d’urgence par notre société globale.

Chez FXB International, nous pensons que la réponse à donner au nombre croissant d’enfants indigents se situe dans une action globale à mener auprès des familles et des communautés. Pour cette raison, FXB travaille à la réintégration des orphelins dans des ménages stables à la reconstruction globale du tissu social des familles et communautés afin que le travail des intervenants sociaux auprès de ces enfants et de tous les enfants vulnérables enlisés dans la pauvreté

Depuis 1989, FXB a sorti près de 12’000 familles de l’extrême pauvreté à travers ses programmes de développement communautaire durable de type Village-FXB au Burundi, en Chine, en Colombie, en Inde, en RDC, au Rwanda, en Thaïlande et en Ouganda. Actuellement, FXB mène 21 programmes Villages-FXB au Burundi, en Chine, en Colombie, en Inde, en République Démocratique du Congo, au Rwanda et en Ouganda.

«Seuls, nous ne pouvons rien. Tous ensemble dans le même engagement, nous pouvons tout». Albina du Boisrouvray

Transmission du VIH de la mère à l’enfant

On parle de transmission de la mère à l’enfant, lorsqu’une mère séropositive transmet le VIH à son enfant pendant la grossesse, le travail, l’accouchement ou l’allaitement. En l’absence d’interventions, les taux de transmission vont de 15 à 45%. Des interventions efficaces permettent toutefois de ramener ces taux à des niveaux inférieurs à 5%. La communauté mondiale s’est engagée à accélérer les progrès en matière de prévention de la transmission mère-enfant (PTME) par une initiative visant à éliminer d’ici à 2015 les nouvelles infections pédiatriques à VIH et à améliorer la survie et la santé de la mère, du nouveau-né et de l’enfant dans le contexte du VIH.

L’OMS collabore avec ses partenaires pour fixer des normes mondiales en matière de prévention du VIH, de soins et de traitement des femmes enceintes, des mères et de leurs enfants et pour favoriser l’intégration de la PTME dans les services de santé.

Dans ses programmes, FXB suit particulièrement les mères séropositives et mène des séances de prévention de la transmission mère-enfant.

Autres nouvelles sur le SIDA :

Résultats – Rapport de la Journée mondiale de lutte contre le sida 2012

Le rapport de la Journée mondiale de lutte contre le sida intitulé Résultats du Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA) montre qu’une accélération sans précédent de la riposte au sida génère des résultats au profit des personnes. Le rapport indique que le nombre de nouvelles infections à VIH a été réduit de plus de 50 % dans 25 pays à revenu faible ou intermédiaire – dont plus de la moitié sont en Afrique subsaharienne, région la plus durement touchée par le virus.

Rapport ONUSIDA sur l’épidémie mondiale de sida 2012

Les progrès mis en évidence dans ce rapport seront source d’espoir dans le monde entier. Les résultats des efforts déployés pour assurer la survie des patients et enrayer l’infection sont toujours aussi spectaculaires. Alors même que la reprise économique mondiale est incertaine, notre objectif « zéro nouvelle infection à VIH, zéro discrimination et zéro décès lié au sida » demeure une forte priorité essentielle à l’échelle internationale. Les données présentées dans ce rapport indiquent que les pays respectent leurs engagements en faveur des objectifs de la Déclaration politique des Nations Unies sur le VIH/sida de 2011.

De plus, le nombre de personnes ayant accès au traitement antirétroviral a augmenté de 63 % sur les 24 derniers mois et les décès liés au sida ont diminué de plus de 25 % dans le monde entre 2005 et 2011.

La Suisse va augmenter son aide contre le sida (mai 2013)

La Suisse est prête à augmenter son aide au Fonds mondial contre le sida, la tuberculose et le paludisme. Elle évalue actuellement l’éventualité d’augmenter sa contribution afin de la faire passer de 8 à 10 millions de francs par année. La dernière augmentation (de 7 à 8 millions CHF) date de 2012.

Le Fonds mondial a soutenu jusqu’ici plus de mille programmes dans 151 pays pour un montant de 23 milliards de dollars. Un traitement a été fourni à 4,2 millions de malades du sida, à 9,7 millions de patients anti-tuberculeux et 310 millions de moustiquaires imprégnées d’insecticide ont été distribuées pour la prévention de la malaria.

(Sources: OMS, ONUSIDA, UNICEF, AFP)

Faire un don pour aider les enfants sur www.fxb.org